MLT Micro Laser Technology
Laser Excellence

Glossaire

Définitions, abréviations et informations :

A
B
C
Coresta Unit (CU) :
Unité définie par le "Cooperation Centre for Scientific Research Relative to Tobacco" pour la perméabilité à l'air du papier. Elle désigne la quantité d'air, en centimètres cubes par minute, qui traverse une surface d'un centimètre carré pour une différence de pression de 1 kPa. Cette ventilation d'un papier peut être augmentée de manière ciblée par une perforation au laser. Pour cela, on peut utiliser une perforation en ligne à l'intérieur de la machine à cigarettes ou une perforation hors ligne sous la forme d'un système autonome.

CPC :
CPC (angl. : characters per second) correspond au nombre de caractères qui peuvent être marqués par seconde ; il s'agit donc d'une indication de vitesse lors du marquage au laser.

CW :
continuous-wave laser, cw-laser : un laser à onde continue est un laser qui, contrairement aux lasers à impulsions, émet une onde lumineuse d'intensité constante.

D
Dioxyde de carbone :
Abréviation de dioxyde de carbone

DME :
Distance moyenne entre une perforation laser dans une enveloppe de cigarette et l'extrémité de l'embout. "Distance entre le centre de la perforation et l'extrémité de la bouche sur une cigarette".

E
Eau déminéralisée :
Eau purifiée, débarrassée des minéraux dissous. Peut remplacer l'eau distillée lorsque les exigences de pureté sont moindres. L'utilisation d'eau de refroidissement déminéralisée permet d'éviter les dépôts de calcaire dans le radiateur.

Eau distillée :
Eau débarrassée des impuretés dissoutes, solides et gazeuses par évaporation et condensation lentes.

Énergie de l'impulsion :
Grandeur de mesure pour l'énergie contenue dans une impulsion lors d'une émission de type pulsatoire. Grandeur caractéristique importante, par exemple pour un laser à impulsion, mais aussi par exemple pour les électrificateurs de pâturage.

EVA :
Éthylène-acétate de vinyle, un copolymère d'éthylène et d'acétate de vinyle. En fonction de la proportion de VA, les propriétés varient de largement semblable au polyéthylène à semblable au caoutchouc. Applications : Amélioration des propriétés matérielles des films, colle pour le papier.

F
Films composites :
Un film composite est composé de deux ou plusieurs couches de matériaux différents. Cela permet de combiner différentes propriétés de matériaux telles que la résistance, l'étanchéité à la vapeur et aux gaz, l'imprimabilité et l'aspect de surface. Les films composites peuvent comporter jusqu'à 14 couches.

FMCG :
L'abréviation de l'expression anglaise "Fast Moving Consumer Good" désigne les marchandises qui tournent rapidement dans les rayons des magasins et qui ont généralement un prix bas et n'offrent souvent qu'une marge bénéficiaire relativement faible au vendeur.

G
H
I
J
K
L
La perforation :
La perforation au laser permet de créer des trous ou des trous borgnes.
Dans le domaine industriel, la taille des trous est généralement comprise entre 80 µm et plus de 1 mm.

Largeur de l'impulsion :
L'étendue temporelle d'une impulsion.

Laser :
Source de rayonnement qui produit une lumière cohérente. Il est ainsi possible d'obtenir des faisceaux concentrés jusqu'à l'échelle du micromètre. Le terme est un acronyme anglais qui signifie "Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation", amplification de la lumière par émission stimulée de rayonnement. Il manque dans ce terme un aspect essentiel du fonctionnement du laser, qui est un résonateur optique. La cavité est remplie d'un milieu laser qui, excité par l'énergie de pompage, produit un rayonnement spécifique.

Wikipedia - Laser fournit également plus de détails techniques sur les lasers.

Laser à fibre optique :
Un laser à l'état solide avec une fibre comme milieu laser, comme celles utilisées comme fibres optiques. La réflexion totale sur la circonférence de la fibre aide à guider le faisceau lumineux. Le laser à fibre permet ainsi d'obtenir une qualité de faisceau exceptionnelle ainsi que des supports très allongés et donc une puissance de crête élevée. Exemples d'applications : Marquage au laser ainsi que découpe et perforation au laser, même pour des combinaisons de matériaux exigeantes.

Laser à semi-conducteur :
Un laser dont le rayonnement est produit dans un semi-conducteur et stimulé par une tension appliquée.

Laser à solide :
Un laser avec un milieu solide, comme un cristal dopé ou du verre. Le premier laser fonctionnel était un laser à rubis. Après le laser CO2, le laser à l'état solide est le type de laser le plus utilisé dans la production industrielle. Les lasers à semi-conducteurs utilisent également un corps solide pour produire un rayonnement laser, mais ne sont généralement pas considérés comme des lasers à corps solide en raison de leur mode de fonctionnement différent.

Laser au CO2 :
Les lasers à dioxyde de carbone font partie des types de laser les plus répandus dans les applications industrielles et médicales. Le laser CO2 est un laser à gaz dont la lumière infrarouge d'une longueur d'onde d'environ 10 µm est produite par le dioxyde de carbone. Pour fonctionner, il faut en outre de l'azote et généralement de l'hélium comme composant du milieu gazeux. Les lasers à dioxyde de carbone offrent une large gamme de puissance allant de quelques mW à plusieurs centaines de kW en fonctionnement continu ainsi qu'un rendement élevé pouvant atteindre 20 pour cent. Grâce à ces caractéristiques, ils sont particulièrement adaptés à la découpe, au rayage, à la perforation et au soudage de différents matériaux en feuille. Le premier laser à gaz disponible était un laser CO2.

Laser de classe 1 :
Système laser classé comme non dangereux ; généralement entièrement enfermé dans un boîtier et équipé d'unités de sécurité appropriées.

Laser de classe 4 :
Désigne la classe de risque la plus élevée pour le laser. Même diffusé, le rayonnement réfléchi peut provoquer des problèmes de santé au niveau des yeux ou de la peau. Les lasers de classe 4 sont capables d'enflammer des matériaux inflammables. La plupart des systèmes laser utilisés dans l'industrie appartiennent à cette classe de sécurité.

Laser plasma :
Un laser utilisant un gaz ionisé comme milieu laser.

Laser UV :
La longueur d'onde des lasers UV est de l'ordre de 355 nm.
Les lasers UV sont souvent utilisés pour le marquage de matériaux sensibles, car il s'agit d'un "marquage à froid". Cela s'explique par le taux d'absorption élevé d'un grand nombre de matériaux.

Laser YAG :
Le laser YAG, qui fait partie du groupe des lasers à l'état solide, utilise du grenat d'yttrium-aluminium dopé comme milieu laser. Ses propriétés peuvent être largement modifiées par le choix de l'élément utilisé pour le dopage.

Le dioxyde de carbone :
Produit d'oxydation gazeux du carbone. Important gaz à effet de serre naturel.

Le mode laser :
L'intensité de la lumière laser n'est pas répartie de manière homogène sur la section transversale, mais forme des motifs réguliers en raison de la diffraction inévitable de la lumière. Mathématiquement parlant, ces modes laser correspondent aux solutions propres du résonateur optique.

LE PUR :
Hormis les variantes thermoplastiques, le polyuréthane fait partie des thermodurcissables qui ne se ramollissent pas sous l'effet de la chaleur. Ce plastique convient pour les matériaux renforcés de fibres mais aussi pour les mousses.

LE PVC :
Polychlorure de vinyle, utilisation répandue comme matériau d'emballage et de construction. Après le PE et le PP, c'est le plastique le plus utilisé.

Lentille F-thêta :
Objectif fisheye ayant la particularité que la distance d'un point de l'image par rapport au centre de l'image est proportionnelle à l'angle d'incidence. Un tel objectif équidistant produit une image fidèle à l'angle, qui convient également pour des mesures angulaires précises.

LSB :
LSB est l'abréviation de "responsable de la protection laser". En anglais, LSO = Laser Saftey Officer.

M
MAP :
Emballage permettant un échange d'air limité et intentionnel avec l'environnement (Modified Atmosphere Packaging).

Milieu laser :
Substance active générant le rayonnement laser cohérent. Selon l'état d'agrégation du milieu, les lasers se divisent en lasers à l'état solide, lasers à gaz, lasers à liquide et lasers à plasma.

Miroir galvanométrique :
Une forme de galvanomètre à miroir utilisée à des fins autres que la mesure. Il s'agit à l'origine d'un appareil de mesure du courant dont l'aiguille est remplacée par un miroir qui dévie un faisceau lumineux proportionnellement au courant appliqué.

N
O
Obturateur laser :
Obturateur optique qui peut empêcher délibérément la sortie de rayons laser.

OPP :
Film de polypropylène orienté. Film en polypropylène étiré dans le sens de la longueur, de la largeur ou dans les deux sens. L'étirage améliore les propriétés du matériau, à savoir la transparence, la résistance au froid, l'étanchéité aux gaz ainsi que les propriétés mécaniques, éventuellement anisotropes. Il peut en outre être utilisé pour réduire l'épaisseur et le grammage.

P
PA, Bio PA :
Le polyamide, matière plastique obtenue par polycondensation, est également connu sous le nom de marque généralisé de nylon. Son domaine d'application va des fibres synthétiques aux chevilles à expansion, en passant par les matériaux d'emballage.

PC :
Polycarbonate

PE :
Le polyéthylène, polyoléfine laiteuse et trouble à l'état pur, est produit en deux variantes, le PE-LD et le PE-HD. Il possède une excellente résistance aux acides, aux bases, aux alcools et aux esters. Il ne réagit que très peu avec les huiles végétales, les aldéhydes et les cétones. En revanche, sa résistance aux huiles minérales, aux hydrocarbures alipathiques et aromatiques ainsi qu'aux oxydants est limitée. Le polyéthylène ne convient pas pour une utilisation avec des hydrocarbures halogénés.

PE-HD :
Le polyéthylène haute densité est fabriqué par un procédé à basse pression, c'est pourquoi il est également appelé ND-PE en allemand. La polyoléfine a une plage de température d'utilisation de -60 à 90 °C, brièvement jusqu'à 120 °C, et une résistance à la traction plus élevée que le PE-LD, également par rapport au poids. En outre, les films en PE-HD possèdent une perméabilité à la vapeur d'eau, à l'oxygène et au dioxyde de carbone inférieure à celle des films en PE-LD.

PE-LD :
Le polyéthylène basse densité, également appelé PE-HD en français, est fabriqué par un procédé à haute pression. Il s'agit du procédé de fabrication original, plus ancien, qui aboutit à un plastique présentant une résistance à la traction inférieure à celle du PE-HD et une plage de température d'utilisation plus restreinte, jusqu'à 60 °C.

Perforation d'arrachage :
Un affaiblissement ciblé du matériau sous la forme d'une série de trous qui facilite la séparation le long de la ligne de perforation. Dans les emballages, de tels points de rupture servent d'aide à l'ouverture. La fabrication est également possible au moyen de la perforation laser.

PET :
Le polyéthylène téréphtalate est le membre le plus répandu du groupe des polyesters. Ce plastique est principalement utilisé pour les fibres synthétiques ainsi que pour les emballages de boissons et autres emballages transparents. Le PET existe sous forme amorphe et semi-cristalline. En fonction de la taille et de la structure des cristaux, cette dernière peut apparaître d'un blanc laiteux, sinon le plastique est entièrement transparent par nature.

PLA :
Le polylactate est un plastique biodégradable qui, avec l'ABS, est le deuxième matériau le plus utilisé dans l'impression 3D.

PMMA :
Polyméthylmétacrylate, connu sous le nom de marque Plexiglas ainsi que sous celui de verre acrylique.

PP :
Le polypropylène est une matière thermoplastique appartenant au groupe des polyoléfines. À l'état pur, il présente un aspect laiteux et trouble comme le polyéthylène, mais sa plage de température d'utilisation est différente (0 à 160 °C). En tant qu'emballage, le PP convient donc comme film ou récipient pour les liquides et les aliments qui sont remplis à chaud ou chauffés dans l'emballage.

Q
R
Refroidisseur :
Échangeur de chaleur prévu pour le refroidissement des réfrigérants.

Résonateur optique :
Circuit optique oscillant dans lequel la lumière va et vient entre deux miroirs ayant un axe optique commun. La distance entre les miroirs est plusieurs fois supérieure à leur diamètre. Ainsi, seul le rayonnement qui se propage à peu près ou complètement parallèlement à l'axe optique est maintenu dans le résonateur. Dans un faisceau de rayons ainsi parallélisé, la partie dont la longueur d'onde est dans un rapport entier avec le double de la distance entre les miroirs s'amplifie.

S
Scanner à galvanomètre :
Scanner laser dans lequel un miroir galvanométrique guide le faisceau laser sur l'objet à scanner.

Scribage au laser :
De l'anglais - scarification au laser. Les exemples d'application sont : la fabrication d'aides à l'ouverture sur des emballages.

T
TEM :
Abréviation de Modes électromagnétiques transversaux. Décrit la répartition de l'intensité dans le profil du faisceau laser. Le cas idéal (mode de base) est TEM00, la répartition de l'intensité du champ ayant ici la forme d'une courbe de Gauss.

U
Usinage au laser :
Fabrication avec un laser comme outil.

V
W
X
Y
Z
Fonctionnement d
Fonctionnement d'une source laser CO2

Up
Phone
+49 (0) 89 - 90 11 96 - 700
E-mail>
contact@microlasertech.de